Jessica Dubigny-Bourg, secrétaire juridique indépendante (77)
Publié le mercredi 13 janvier 2016 par Celine Lieffroy | 3 commentaires
Classé dans : Témoignages - Secrétaire juridique - Auto-entrepreneur - Pack installation -

Bonjour Jessica, Peux-tu te présenter brièvement, nous rappeler ton parcours, ta formation… ?

Bonjour Céline ! J’ai 28 ans, je suis mariée et maman d’une petite fille de 2 ans. Après deux années de fac de droit, je me suis tournée vers une formation de secrétariat juridique dispensée par l’ESAS, en partenariat avec l’ENADEP, que j’ai suivie en alternance au sein d’un cabinet d’avocats parisien. J’ai obtenu le CQP l’année d’après, en 2008. En 2009, j’ai rejoint un autre cabinet d’avocats, pour qui j’ai travaillé pendant six ans. Cela a été une très bonne expérience et j’y ai vraiment beaucoup appris. Malheureusement, j’en ai eu assez de mes 4 heures de trajets quotidiens. J’ai donc décidé de quitter mon employeur et me suis lancée en tant qu’indépendante en avril 2015.

En décembre 2014, tu étais encore salariée, en janvier 2015, tu nous rejoignais sur le forum des secrétaires indépendantes, peux-tu revenir un petit peu sur ton lancement ?

Lorsque j’ai annoncé mon départ à mon employeur, je n’avais pas encore trouvé de poste près de chez moi. C’est très difficile, car il y a beaucoup moins d’offres d’emploi qu’à Paris. Par contre, je souhaitais pouvoir travailler de temps en temps avec une avocate que je connaissais, qui n’avait pas besoin d’une secrétaire même à temps partiel, mais avait des besoins ponctuels. Cela m’a donné l’idée de devenir indépendante, pour éventuellement cumuler ce genre de collaborations. J’ai fait beaucoup de recherches sur internet, notamment sur les différents statuts possibles, ai acquis le pack d’installation et me suis inscrite sur le forum. En attendant de pouvoir m’inscrire, j’ai préparé mon site internet. J’ai eu la chance de commencer à travailler tout de suite, avec deux avocats que je connaissais déjà, puis une troisième, une semaine après mon immatriculation. Je me suis donc occupée de certains aspects administratifs (assurance, compte bancaire…) et de mes outils de communication (carte de visite, plaquette…) seulement après.

En quoi le Pack t’a-t-il aidé ?

Le pack et le forum m’ont surtout permis de me donner confiance en ce projet. Au début, je n’aurais jamais cru que cette activité pouvait être viable et ce projet sérieux. Voir que finalement, beaucoup d’autres le font, en vivent, et avoir un pack d’installation qui explique concrètement de A à Z comment cela se passe est très rassurant. Par ailleurs, se positionner en tant que freelance et non en tant que subordonné est difficile quand on est secrétaire (surtout lorsque l’on a été salarié avant). Le pack nous y aide en couvrant tous les aspects de la création d’entreprise dans notre métier (réflexion sur son concept, outils de communication, prospection, etc.).

Pourquoi avoir choisi le statut AE ?

C’est celui qui me paraissait le moins compliqué et le plus adapté à mon activité. Je n’ai pas énormément de frais et cela me rassure de ne payer les cotisations que sur mon chiffre d’affaires.

Comment s’est passée ton inscription ? As-tu fait le stage d’installation à la chambre des métiers ?

J’ai d’abord participé à la réunion d’information organisée par la CMA, que j’ai trouvée très intéressante et qui m’a définitivement confortée dans mon choix de statut. J’ai ensuite suivi le stage d’installation à la chambre des métiers et ai rempli dans la foulée mon dossier d’inscription. Je l’ai déposé à la CMA, qui s’est occupée de tout le reste. J’ai reçu très vite (en quelques jours) mon numéro SIREN.

Quelles sont tes prestations ? As-tu une spécialité ?

Ayant travaillé pour des avocats pendant 8 ans, je propose plutôt des prestations en secrétariat juridique, dans lesquelles je me sens plus à l’aise. Parfois, je me déplace, par exemple pour remplacer une secrétaire absente. Dans ce cas, j’assure tout ou partie des tâches d’une secrétaire classique (classement, archivage, accueil des clients, standard téléphonique, frappe de courriers ou d’actes, gestion du RPVA…). Pour certains, je travaille à distance. Dans ce cas, je fais de la frappe de courriers, de conclusions, d’assignations, etc., sous dictée audio. Il m’arrive aussi de gérer le RPVA à distance via Teamviewer pour les avocats que je connais bien.

Après 6 mois de lancement, tu travailles déjà avec 5 clients réguliers, quel est ton secret pour trouver des clients aussi rapidement ?

Je crois que les missions sur site sont beaucoup plus faciles à trouver que les missions à distance, c’est donc un avantage d’être proche de la capitale… Le revers de la médaille étant que je retourne beaucoup plus souvent sur Paris que je ne le souhaitais au départ !

Quelles ont été finalement pour toi les difficultés relatives à ton lancement ?

Dès le début, le plus difficile a été de concilier ma vie professionnelle et ma vie familiale, contrairement à ce que je croyais. J’ai dû faire des choix entre des missions pas forcément compatibles entre elles, car ma vie personnelle était complètement envahie par mon activité. L’autre difficulté est que je n’aime pas prospecter. Trouver de nouvelles missions est donc difficile pour moi. J’ai pu compter sur des recommandations jusqu’à présent, mais pour trouver des missions en télétravail ou près de chez moi, je dois vraiment m’améliorer sur ce point !

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Que mon activité continue de m’apporter des relations de travail aussi agréables et enrichissantes que celles que j’ai la chance d’avoir jusqu’à présent.

Quels sont les conseils que tu donnerais à quelqu’un qui voudrait se lancer comme secrétaire indépendante ?

Je ne sais pas si je peux me permettre de donner des conseils du haut de mes six petits mois d’expérience. Je pense par contre qu’il est très important d’être entouré(e) par d’autres secrétaires indépendantes, ne serait-ce que pour garder confiance en soi et en son activité pendant les périodes difficiles.

Pour en savoir plus :

http://www.secretaire-77.com

Commentaires
Le jeudi 28 janvier 2016 à 10h36

Merci pour cet article.
Si on n’a pas fait de formation sur le juridique est ce que c’est faisable de se lancer dans cette spécialisation ?
Élisabeth

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le jeudi 28 janvier 2016 à 18h54

Mieux vaut quand même avoir des notions de droit... mais tout s’apprend :-)

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le lundi 1er février 2016 à 10h57

Merci pour cet article Céline et merci à Jessica pour son témoignage !

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le mercredi 3 février 2016 à 09h29

Merci pour ton témoignage Jessica et longue vie à ton entreprise, mais je n’en doute pas, compte tenu de tes qualités humaines et professionnelles ;-)

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Laisser un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)