Se lancer comme secrétaire juridique indépendante
Publié le mercredi 27 novembre 2013 par Lucette Astre | 0 commentaires
Classé dans : Témoignages - Secrétaire juridique - Pôle emploi - Pack installation -

L’envie d’entreprendre !

L’envie d’être indépendante me taraudait depuis un certain temps, mais je n’avais pas encore une idée précise de ce que je voulais entreprendre. Je savais juste que ce projet ne pouvait qu’être lié au domaine du droit qui est une passion pour moi.

Du fait de ma formation juridique, Maîtrise en droit, et de mon métier, assistante juridique chez des avocats, j’ai toujours été sollicitée par des amis, la famille pour leurs correspondances, mes anciens employeurs pour une surcharge de travail et des créateurs d’entreprise pour monter leur dossier de constitution...

À la suite d’ennuis de santé en 2009 ainsi que d’un harcèlement moral qui ont conduit à mon licenciement pour inaptitude totale liée à l’environnement en mai 2010, je me suis retrouvée au chômage avec la volonté d’explorer d’autres horizons. J’ai réussi à décrocher plusieurs missions d’intérim (juriste en droit des sociétés, chargée d’affaires assurances, assistante de direction…) qui m’ont permis de confirmer tant mes compétences que ma polyvalence et ma capacité d’adaptation.

Par ailleurs, j’ai découvert que j’étais capable de gérer le stress du travail précaire et une recherche permanente de missions ce que je n’avais jamais eu à connaître pendant mes 20 années de salariat.

J’ai donc commencé à discuter autour de moi de mon envie de monter ma « petite entreprise » et des compétences que je pouvais mettre à disposition. Mes amis et ma famille m’ont tout de suite soutenue et m’ont confortée dans la possibilité d’y parvenir.

Par la suite, j’en ai discuté avec mon conseiller Pôle Emploi qui m’a dirigé vers la Boutique Créer pour la construction de mon projet en mars 2011.

Ces derniers m’ont permis d’affiner ma réflexion et de recentrer mes idées afin de rendre ce projet réalisable et surtout réaliste.

Rechercher l’information et connaître son marché

Au cours de la période de réflexion plus réaliste et « terre-à-terre » de mon projet, j’ai beaucoup lu sur internet notamment sur le site de l’APCE. Et puis j’ai découvert le forum de Gautier Girard qui m’a permis de prendre contact avec des entrepreneurs et surtout des secrétaires indépendantes.

Ma problématique, plus que le statut (je savais que je débuterais en AE pour ses avantages bien connus) ou comment trouver des clients, était de savoir quel matériel je devais avoir, si le travail sur site représentait plus que le travail à distance…

Sans le savoir, je commençais à définir mes prestations.

J’ai reçu une aide bienveillante de Céline LIEFFROY directement sur le site de Gautier Girard et par la suite sur le forum des télésecrétaires.

Puis, j’ai laissé un peu reposer mon projet, le temps d’une mission d’intérim de six mois au cours de laquelle j’ai surtout mis en place mon déménagement de Toulouse à Carcassonne dans l’Aude.

Je savais déjà que je lancerais mon projet en 2013 et que d’habiter « la campagne » ne pénaliserait pas vraiment mon projet qui devait se réaliser surtout à distance.

Se faire accompagner

Le plus compliqué et le plus long a été de retrouver un organisme d’aide à la création d’entreprises pour me suivre et compléter les étapes de la création après ma réinscription à pôle emploi Languedoc Roussillon et non plus Midi-Pyrénées.

Cela a pris plusieurs mois durant lesquels j’ai continué mon apprentissage sur le forum des télésecrétaires et sur le net (blogs, sites, articles…).

Je suis « suivie » par Carrière formation (l’équivalent de Boutique créer) qui me guide dans les différentes étapes notamment la fameuse étude de marché !

J’ai, sur les conseils de l’organisme d’aide à la création fait mon étude de marché par téléphone après avoir affuté mon discours et définit quatre questions à poser ainsi que ma cible : les avocats carcassonnais et toulousains.

J’ai dû démarcher entre 150 et 200 Avocats par téléphone sur une période d’un mois et dans le même temps m’occuper du logo, du site, des plaquettes…

Investir dans son projet

En ce qui concerne l’idée de mon nom commercial, je ne voulais pas un nom qui incluait le terme « secrétariat » car je me suis projetée dans l’avenir et envisagé que je pourrais faire évoluer mon activité et y associer d’autres compétences.

J’ai pensé qu’il serait plus facile de faire évoluer mon entreprise sans avoir à « perdre » la confiance et la notoriété acquise pendant mon activité de secrétaire indépendante d’où le nom « les clés du temps ». En effet, ma volonté primaire est d’apporter des solutions aux problématiques administratives et juridiques des professionnels et des particuliers donc de leur faire gagner du temps.

De même pour le logo, j’ai « esquissé » l’idée et cette dernière a été finalisée par une infographiste, auto entrepreneur, de la région de Carcassonne.

Pour mon site, j’ai procédé de la même manière. J’ai soumis à un ami, informaticien, indépendant de la région de Carcassonne, l’idée de mon site qu’il a mis en forme.

N’ayant aucune compétence dans ces deux domaines et voulant un résultat reflétant une image professionnelle j’ai préféré le confier à des pros (en favorisant la proximité).

Je pense que parfois il vaut mieux investir un peu ou plus dans son projet afin que ce dernier renvoie une image professionnelle plutôt que d’apparaître « amateur » et donc que le sentiment de confiance inspiré soit amoindri.

Les Clés du temps…

Je propose donc des prestations classiques de saisie de fichiers audio ou manuscrits principalement pour les professions juridiques puisque c’est mon « cœur de métier ». Mais je leur propose un plus avec la possibilité d’établir pour eux des actes juridiques de droit des sociétés, d’effectuer des recherches juridiques notamment de jurisprudence ou autres, de mettre à jour leur documentation papier…

Mes clients principaux sont donc les professions juridiques, mais pour autant je n’exclus pas les autres professionnels qui pourraient avoir besoin de mes compétences.

De même pour les particuliers qui peuvent me solliciter pour mes compétences rédactionnelles juridiques.

J’ai donc établi une liste de mes principaux services, mais cette dernière peut évoluer ou changer selon les demandes.

1. saisie à partir de fichiers audio ou manuscrits de tous types de documents
2. établissement de bordereaux, devis, factures, relance clients débiteurs
3. création et mise à jour de fichiers, documents types, tableaux
4. établissement des documents et des dossiers en droit des sociétés
5. Rangement, classement, archivage

Trouver des clients !

En ce qui concerne ma prospection, elle s’appuie sur mon réseau personnel, familial, professionnel et sur mon étude de marché en premier lieu pour créer le bouche à oreille indispensable ainsi que sur le réseau des télésecrétaires.

D’ailleurs, mon référencement sur LEXIRIS m’a permis de décrocher mon premier client.

Puis avec l’aide du pack de Céline LIEFFROY, j’ai pu corriger mes lacunes dans mon lancement et j’ai beaucoup appris sur les différents moyens de se rendre visible et /ou d’augmenter sa visibilité.

Donc en ce moment, je travaille ma visibilité tant sur internet qu’au niveau local par l’envoi de mes plaquettes vers une cible réduite aux avocats et aux huissiers dans un premier temps dans le but aussi de tester mon image et mon discours.

Et une campagne d’emailing pour mon lancement toujours sur ma cible « réduite » et étendue géographiquement. J’ai d’ailleurs travaillé mon mail avec les télésecrétaires du forum et Céline.

J’avoue, malgré mon caractère très « carré » et réfléchi, ma formation juridique et de secrétariat, je ne suis pas très à l’aise avec le côté commercial de l’activité d’indépendant. Mais j’y travaille ! et rien de tel qu’une étude de marché au téléphone pour affuter son discours commercial !

Lucette ASTRE
Les clés du temps
http://www.lesclesdutemps.com/

Commentaires
Laisser un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)