Comment devenir secrétaire à domicile ?
Publié le mardi 26 novembre 2013 par Celine Lieffroy | 5 commentaires
Classé dans : Se lancer - Formation - Pôle emploi - Travailler à domicile -

Je reçois de plus en plus de messages de personnes qui souhaitent devenir secrétaire à domicile.

Je dois avouer que c’est un vocable que je n’utilise pas trop, car je le trouve ambigu, mais il est pourtant très usité par celles qui ceux qui aspirent à travailler à domicile.

Pourtant « secrétaire à domicile », du point de vue du client, cela pourrait vouloir dire « qui vient travailler à mon domicile », dans la plupart des cas pour les particuliers.

C’est d’ailleurs le vocabulaire usité par de grandes agences de services à la personne pour des secrétaires qui se déplacent chez leurs clients.

Deuxième ambigüité, le terme « secrétaire à domicile » ne dit rien du statut de la personne.

Or, je ne m’étais pas d’abord rendu compte que la plupart des gens rechercheraient un emploi de secrétaire, à leur domicile, en tant que salarié.

En réalité, il existe bien peu d’offres dans ce domaine, bien que les sites spécialisés fleurissent (attention d’ailleurs à bien vérifier leur sérieux, notamment par la présence des mentions légales et une petite recherche sur internet.)

Le plus souvent, une entreprise qui accepte de collaborer en télétravail avec l’une de ses secrétaires, le fait quand justement il s’agit de l’une de ses salariées et que la confiance est établie.

Il est également possible de travailler pour de grandes agences de télétravail qui ont pignon sur rue, mais encore une fois les postes sont rares.

La meilleure façon de travailler comme secrétaire depuis son domicile est encore de se lancer comme secrétaire indépendante.

Quelle formation pour devenir secrétaire à domicile ?

Aucune formation ou qualification n’est requise pour devenir secrétaire indépendante.

Pourtant, passer du statut de salarié à celui de chef d’entreprise ne s’improvise pas.

Bien sûr, il faudra maitriser les compétences d’une secrétaire salariée, notamment l’orthographe et la syntaxe, les logiciels nécessaires à l’exercice de votre activité, les règles de typographie et de mise en page, etc.

En outre, il faudra être capable de construire une offre susceptible d’intéresser vos clients, d’établir votre grille tarifaire tout en vous assurant de la rentabilité de votre entreprise, avoir des notions de comptabilité et de fiscalité (qu’est-ce qu’une charge ? Qu’est-ce que la TVA ?...), apprendre à communiquer sans exposer sa vie privée, prospecter pour trouver des clients…

Se lancer comme secrétaire indépendante demande de connaître un minimum la réalité du marché : quels sont les services proposés, ceux qui sont le plus vendus, quels sont les tarifs et quel est le poids de la concurrence.

(Pour cela, vous pouvez d’ores et déjà télécharger gratuitement les résultats de l’enquête sur le métier de secrétaire indépendante.)

En gros, il va surtout falloir apprendre à trouver des clients, suffisamment de clients pour pouvoir vivre de votre activité, donc avec les bons tarifs !

Enfin, il faudra également apprendre à contractualiser vos relations commerciales avec vos clients, réaliser vos modèles de devis et de factures, mais également vos documents de communication…

Vous le voyez, si aucune formation ou qualification n’est requise pour devenir secrétaire indépendante, cela ne dispense pas de préparer soigneusement son projet pour éviter d’aller tout droit… dans le mur.

Quelles sont les formations possibles actuellement sur le marché ?

En ce qui concerne les compétences métiers, ou les compétences complémentaires qui pourraient vous être nécessaires dans le cadre de vos missions, vous aurez intérêt à consulter le catalogue de l’AFPA, centre de formation pour adulte.

Pensez également à faire valoir vos droits au DIF, que vous soyez encore salarié ou demandeur d’emploi.

En ce qui concerne les formations à la création d’entreprise, il en existe plusieurs sortes.

Si vous en avez la possibilité, optez pour le dispositif nacre :

« Nacre (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) est spécifiquement adapté aux besoins des porteurs de projets : sans emploi ou rencontrant des difficultés d’insertion durable dans l’emploi (demandeurs d’emploi, bénéficiaires de minima sociaux, salariés repreneurs de leur entreprise….). »

Ce dispositif propose un parcours d’accompagnement renforcé d’une durée d’au moins 3 ans, structuré autour des 3 phases clés de la création :

  • Aide au montage du projet
  • Appui pour le financement
  • Appui au développement

Vous pouvez choisir vos prestataires pour vous accompagner.

Si vous n’êtes pas éligible à Nacre, mais que vous êtes inscrit au Pôle emploi, optez pour l’Objectif projet création ou reprise d’entreprise (OPCRE).

Pôle emploi vous propose un accompagnement de trois mois pour formaliser puis évaluer votre projet.

La prestation s’articule autour de 3 thèmes :

  • Préciser, vérifier la cohérence et construire votre projet
  • Élaborer l’étude commerciale (comprenant l’étude de marché et la stratégie commerciale à adopter), établir les éléments financiers et choisir le statut juridique
  • Mesurer la faisabilité du projet et les délais estimés de réalisation, initier le business plan et élaborer un plan d’action définissant les étapes

Cet accompagnement se formalise en 10 rencontres avec l’organisme prestataire choisi par Pôle emploi (en espérant qu’il soit compétent, car il semblerait à lire certains témoignages que ce ne soit pas toujours le cas).

À défaut de ces dispositifs, vous avez toujours la possibilité de vous tourner vers la chambre de commerce de votre département (ou la chambre des métiers).

Les chambres de commerce organisent toutes des réunions d’information sur la création d’entreprise vous proposant une méthodologie pour vous aider dans votre projet.

Certaines d’entre elles proposent également des formations courtes (et payantes), telles que « 5 Jours pour entreprendre ».

Les objectifs de cette formation sont notamment :

  • Acquérir la méthodologie pour créer une entreprise
  • Réaliser vos études prévisionnelles (marché, financement)
  • Partager l’expérience d’autres entrepreneurs
  • Acquérir les compétences pour développer durablement votre entreprise

Cette formation dont le coût est compris entre 180 et 250 euros est ouverte à tous les porteurs de projet, même si votre activité ne dépend pas de la chambre de commerce (ce qui ne sera pas le cas pour une secrétaire indépendante).

Pensez également à vous renseigner auprès de votre département, de votre conseil régional, voire de votre ville pour connaître les dispositifs d’aide à la création d’entreprise près de chez vous.

Enfin, pour celles et ceux qui sont les moins à l’aise avec les aspects comptables et juridiques de la création d’entreprise et qui hésitent à créer une entreprise, je leur conseille de rechercher près de chez eux une structure d’accompagnement telle que les couveuses d’entreprises ou les coopératives d’activités.

Dans les deux cas, vous aurez la possibilité de :

  • tester votre activité
  • de bénéficier de formations collectives
  • et d’un accompagnement personnalisé

Ces structures vous permettront de travailler avec vos clients sans avoir besoin de vous immatriculer tout en conservant vos droits au chômage et votre couverture sociale.

Formation « Devenir télésecrétaire »

À ma connaissance, une telle formation n’existe pas, mais il existe en revanche deux solutions complémentaires :

Une formation au télétravail indépendant dispensé par le pays de Murat :
http://www.paysdemurat.fr/telecentre/89_formation-pour-independants.html

Cette formation se compose de 10 modules.
Elle se déroule à Murat durant 2 semaines (2 x 5 jours non consécutifs).

Cette formation s’adresse évidemment à tous les télétravailleurs et non spécifiquement aux télésecrétaires, mais on sait que le télésecrétariat prend une grande place parmi les activités exercées en télétravail ;-)

De manière complémentaire à cette formation, ou pour ceux et celles qui ne pourront pas y assister, je vous recommande le Pack installation, comprenant :

Soit une méthodologie pas à pas pour créer votre activité de secrétaire à domicile, et un accompagnement via le forum par des télésecrétaires en exercice.

Pour en savoir plus, inscrivez-vous à cette liste d’information (qui est bien sûr sans engagement).

Pour celles qui sont déjà en exercice, vous pouvez compléter cet article en commentaire.

Crédits photo : Victoria Pickering

Commentaires
Le mardi 26 novembre 2013 à 13h30

Bravo Céline pour ce résumé très complet !!!

J’en rajouterais une couche sur la nécessité de bien préparer son offre commerciale mais aussi et surtout sous quel statut l’on souhaite exercer car certaines passerelles sont plutôt difficile à prendre.
Il est nécessaire de bien réfléchir son projet dans son ensemble avant de se lancer !

Bon courage et bienvenue à toutes celles que cela va inspirer !

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le mercredi 30 avril 2014 à 20h55

Bonsoir,

A la suite de cet article très bien construit je souhaitais faire partager mon expérience de création d’entreprise.
Pour monter ma petite entreprise de télésecrétariat, et après avoir analysé toutes les options qui s’offraient à moi, j’ai opté pour intégrer une coopérative d’activités et d’emplois.
Ce qui m’a séduit dans ce concept est la minoration des risques, la possibilité de tester mon entreprise et enfin de pouvoir accéder au statut d’entrepreneur salarié.
Je suis bien chef de mon entreprise, je fixe mon offre et mes tarifs et je bénéficie du statut de salarié avec fiche de paie. Cela me rassure pour l’avenir et notamment en ce qui concerne une demande de prêt prochaine pour la construction de notre maison. En effet mon mari étant à son compte en nom propre j’ai pu constater la difficulté d’obtenir un prêt avec ce genre de statut.

Voilà pour mon expérience.
Merci pour cet article.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le mercredi 17 septembre 2014 à 15h09

Bonjour,

Je viens de lire votre commentaire.

Je suis dans le même cas que vous en ce qui concerne une demande de prêt (mon mari est également gérant en nom propre) et votre activité.

Qu’entendez vous par l’intégration d’une coopérative d’activités et d’emplois ?

Cordialement,

Coraline

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le dimanche 5 octobre 2014 à 11h20

Bonjour,

Bravo, très bon article et qui donne toutes les clés pour s’installer en tant que secrétaire à domicile.

Merci pour les articles de votre blog, une mine d’informations précieuses.

Cordialement,
Christèle

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le mardi 12 janvier 2016 à 16h37

..."l’organisme prestataire choisi par Pôle emploi (en espérant qu’il soit compétent, car il semblerait à lire certains témoignages que ce ne soit pas toujours le cas)."
Je confirme.
Je n’ai toujours été que salariée de grosses entreprises, presque une fonctionnaire, totalement ignorante des pratiques entrepreneuriales. J’attendais un accompagnement, quelque chose d’assez structuré, plutôt directif.
Je me suis retrouvée devant un monsieur qui, au lieu d’être à mon écoute pour m’orienter et me donner les étapes à franchir, unes par unes, m’a poussée à faire une formation comptable et de réponse aux appels d’offre. Ce qui n’est ni mon expérience, ni mon envie. En revanche, il me l’a avoué à la fin, c’était la sienne ... Raté, ça aurait pu être mon premier client ...
Maintenant, je passe mes journées à décortiquer Croquefeuille, le forum et lexiris, pour avoir le maximum d’info et d’inspiration pour ce qu’il y a à faire. Bientot l’acquisition du pack ...
Merci Céline !

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le mardi 2 février 2016 à 17h58

Bonjour,
je suis nouvelle sur votre site, et je post pour la première fois.

Je prépare actuellement un dossier de reconversion afin de pratique le métier Assistante de direction (33 ans de métier) dans le cadre d’une micro entreprise. J’ai un soucis concernant le montant des prestations. Auriez vous une grille tarifaire svp : à la tache, au forfait horaire, 1/2 journée, et journée entière.
Je vous remercie pour votre aide

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Laisser un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)