Secrétaire indépendante : qu’est-ce qui est le plus appreciable ?
Publié le lundi 25 mars 2019 par Celine Lieffroy | 2 commentaires
Classé dans : Se lancer - Témoignages - Motivation -

Pour faire le pendant à mon dernier article sur les difficultés rencontrées par les secrétaires indépendantes, je vous propose cette fois la synthèse des réponses apportées à la question

Qu’est-ce que vous trouvez le plus appréciable dans votre métier exercé en freelance ?

Puis, je rappellerai les principales motivations évoquées pour se lancer.

En résumé, ce que l’on trouve le plus appréciable dans notre métier exercé en freelance, c’est :

  • la liberté, et notamment celle des horaires,
  • l’indépendance,
  • les relations avec nos clients,
  • la diversité, l’autonomie, la flexibilité
  • ou encore simplement le fait de pouvoir travailler, en particulier de chez soi, et sans avoir à se déplacer…

Le mot liberté est cité 129 fois

C’est notamment, la liberté de choisir (x23), d’avoir le choix (x9), de ses missions (x6), de ses clients (x10), de ses horaires (x5), de son temps de travail (x2), des personnes avec lesquelles on travaille (x3)…

Mais aussi la liberté « d’action », « dans mon travail », « de mon statut », « de pouvoir arrêter des contrats », « de travailler ou non », « quand je le souhaite », « comme bon me semble », « d’être soi-même »…

On apprécie les horaires (x17), leur « flexibilité » (x3), de pouvoir « gérer ses horaires » ou « fixer ses horaires et jours de travail », « à notre convenance », mais aussi « l’absence d’horaires figés » ou de « contraintes horaires », le fait de « ne pas être prisonnier d’horaires fixes » et de pouvoir « travailler aux horaires que l’on souhaite »...

On aime pouvoir gérer/aménager son temps (x29), comme son emploi du temps (x16), décider de ses congés (x7), « travailler à son rythme, par exemple la nuit », « organiser sa journée ou sa semaine à sa convenance, en prévoyant les démarches "galères" (courses, aller à la banque, etc.) aux heures creuses » // « Je travaille plus et pourtant j’ai l’impression d’en faire moins »…

Cette liberté est associée à l’indépendance, citée 32 fois

Et notamment, le fait d’être son propre patron (x9), d’être indépendant.e (x4), « free », « le boss », « ne rien avoir à justifier »…

De « prendre des décisions », « ses propres décisions », « décider de ce qu’on fait ou pas », de « dire non à un client exaspérant », de « faire ce que j’aime », « ce que je souhaite, quand je le souhaite », « des tâches qu’on a plaisir à faire », « ce qui nous plait, dans la mesure du possible »…

« Par rapport à mon dernier emploi, j’ai connu une perte considérable de revenus, mais je n’ai plus envie de voir ma vie bouleversée à chaque fois qu’une entreprise pour laquelle je travaille cesse son activité. »

Les relations « d’égalité » avec les clients basée sur la confiance et la reconnaissance

Dans ce cadre, on apprécie les contacts et relations avec les clients (x18), d’égalité (x5), sans « hiérarchie » (x6), « patron », « supérieur », « responsable » ou « grand chef au-dessus de moi », une « relation prestataire/client », « riche », non « subordonnée », « sans mépris », « différente du rapport patron/secrétaire »…

On aime « la décontraction de la relation qui n’est plus de patron à salariée, mais de chef d’entreprise à chef d’entreprise », « le rapport avec les clients (qui) n’a rien à voir avec le rapport patron-employée ». « On n’est plus vue comme une salariée, donc ce n’est pas la même relation… ». « C’est très gratifiant d’aider les entrepreneurs et d’être sur un pied d’égalité avec eux »…

« La personne avec qui je travaille est mon client, et non pas mon patron. Ça fait une grande différence. Avant que je me mette à mon compte, il me présentait comme sa secrétaire, maintenant il me présente comme sa collaboratrice. Le regard a changé. C’est plus valorisant. »

Cette relation avec les clients est basée sur la confiance (x2) et la reconnaissance (x8), « de mes compétences », « de mon travail », « du travail accompli », sur le fait d’être « écoutée »…

D’autant qu’on recherche la satisfaction (x6) de ses clients (x5), dont on apprécie les « appréciations » ou « retours positifs », « les feedbacks sur des résultats visibles et chiffrables »…

« Je ne suis plus une "secrétaire" comptant dans la case des "improductifs" de l’entreprise. J’apporte de la plus-value à mes clients. De manière générale, je pense que la vision des clients faisant appel à une assistante freelance est bien plus positive qu’un employeur qui a besoin d’une "secrétaire"... »

La diversité des missions et des clients

Est appréciée aussi la diversité (x26), des clients (x7), des secteurs d’activités des clients (x8), la variété des tâches (x13), des missions (x7), du travail (x3), ainsi que la polyvalence (x8) et le « changement » (x2) qui évite « la routine » (x2), la « rengaine » et le « train-train », mais impose une « remise en question perpétuelle »… « Travailler dans des secteurs variés est très enrichissant »

« Même si deux de mes clients sont dans le domaine médical, les méthodes de travail sont totalement différentes. Et pour le troisième client, je renoue avec le milieu artistique (mon premier choix d’orientation au Lycée). »

L’autonomie (x18), la flexibilité (x16), la souplesse

Ça permet de s’organiser (26 occurrences), d’organiser son temps (x5), ses journées (x3), « comme on veut » (x4), « comme on l’entend » (x2), « à sa manière », « plus facilement », en « autogestion » (x2)…

Tout en étant plus disponible (5 occurrences) « pour sa famille », et de mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle (6 occurrences), notamment quand on a des enfants (4 occurrences).

« Le fait de pouvoir déposer mon fils tous les matins à l’école et pouvoir aller le chercher. Le fait aussi de pouvoir partir en congés dans la famille, par exemple, tout en étant capable de continuer à travailler un peu sur place. Ça dépayse sans devoir en pâtir financièrement. »

Le fait de pouvoir travailler, à domicile, au calme, sans avoir à se déplacer

On aime aussi tout simplement travailler (8 occurrences), « exercer son métier » (x2), « à son rythme », « avec qui on veut », « sans pression »…

Et notamment travailler chez soi, à domicile (14 occurrences), « en chaussons », « de l’autre bout de la France », « en zone rurale »…

Mais aussi « au calme », avec « quiétude » et « tranquillité »…

Pour « aider les personnes qui en ont besoin » et « rendre service ».

D’autant que cela permet de limiter les déplacements (6 occurrences), ce qui fait des « économies de transport et donc de temps », mais aussi « de carburant » et ce qui évite de « courir dans les transports » et le « stress d’être en retard »…

On apprécie aussi le fait d’apprendre (5 occurrences) « de nouvelles choses », « tous les jours »…

Enfin, trois personnes indiquent qu’elles trouvent «  tout  » appréciable.

Une parle de ses « revenus confortables, certes avec beaucoup de travail » et une autre déclare « gagner très bien sa vie ».

On peut également lire : « Mon travail est enfin rémunéré à hauteur de sa valeur » ou « l’argent que je gagne me revient directement »

Sont cités aussi : « le challenge » (x2), « l’accomplissement personnel » et « la créativité ».

Pourquoi s’être lancée comme secrétaire indépendante ?

Pour compléter ses réponses, je voulais rappeler aussi les principales motivations pour se lancer comme secrétaire freelance, motivations que j’avais déjà évoquées lors de précédentes enquêtes, et notamment rappelées dans cet article déjà un peu ancien sur les motivations pour devenir secrétaire indépendante.

Ici, il y avait un « piège », puisque j’ai demandé aux gens de choisir 1 raison, la principale, pour laquelle illes s’étaient lancé.e.s.

Alors, évidement, ce n’était pas facile !

En voici les résultats :

Et vous, que trouvez-vous de plus appréciable dans le fait d’exercer comme secrétaire indépendante ?
Pour quelles raisons vous êtes-vous lancé.e ou souhaitez-vous vous lancer ?

Commentaires
Le lundi 1er avril 2019 à 10h27

Comme une envie de liberté de travailler où je veux, quand je veux, avec qui je veux, choisir les missions qui m’intéressent, sans avoir de comptes à rendre, sans liens de subordination.
Je ne me voyais pas passer 40 ans dans la même entreprise, à enchaîner les mêmes travaux quotidiennement, à voir les mêmes têtes.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le lundi 1er avril 2019 à 10h03

Mervi Celine pour cet excellent article ! Ça fait du bien de reprendre conscience de ce qui est tellement appréciable dans le fait d’être à son compte. Je me retrouve totalement dans ces mots : liberté, autonomie, diversité, égalité...

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Laisser un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre de Croquefeuille en remplissant ce formulaire :

Prénom :
Email *  :
* champ obligatoire.

Les plus lus
Publication
Mots-clefs
Les auteurs