Au moins 6 raisons pour se lancer malgré la crise
Publié le lundi 18 mai 2020 par Celine Lieffroy | 4 commentaires
Classé dans : Se lancer - Risques - Difficultés - Covid19 -

Maintenant que le Covid-19 est passé par là
Vous hésitez à vous lancer à votre compte comme secrétaire freelance
Cela se comprend !

Mieux vaut y réfléchir à deux fois…

Difficile de faire comme si de rien n’était.

L’Insee a annoncé une chute de -5,8 % du PIB au premier trimestre 2020. La crise a débuté en mars. Qu’en sera-t-il de la récession au second trimestre ?
Pole emploi annonçaient 246 000 personnes supplémentaires au chômage en mars 2020, soit une hausse de +7,1%. C’est un record depuis la création de cette statistique en 1996…

Ce n’est sans doute qu’un début.

Alors, est-ce le moment de se lancer comme secrétaire indépendante ?

On peut comprendre que vous hésitiez
En tout cas, c’est la question qu’on me pose le plus en ce moment !

Vous comprenez bien que c’est difficile d’y répondre, que personne ne pourrait affirmer s’il faut se lancer ou non en ce moment...

Néanmoins, alors que je rédigeais mon dernier article sur la vie confinée des télésecrétaires, celles-ci ne semblaient pas, au final, avoir trop souffert de la situation.

Vanessa écrivait même :

« Je suis vraiment emplie de gratitude envers la vie de m’avoir fait connaître une telle période. Cela m’a fait réfléchir sur de nombreux sujets, notamment sur ma façon de consommer : producteurs locaux, circuits courts, etc. »

Elle a profité de cette « crise » pour repositionner son activité vers de nouveaux horizons (accompagnement et formation) qui la font avancer dans son métier et la manière de l’exercer…

Vous en saurez plus en lisant l’article :
Télétravail et Covid19 : La vie confinée des télésecrétaires

Camille rappelait que nous avions la chance d’être en France et d’être beaucoup aidées :

« Je ne sais pas s’il y a de bons ou de mauvais moments pour se lancer. On ne sait jamais de quoi demain sera fait. Nous avons autant d’exemples de réussite de personnes qui se sont lancées ou qui se sont développées en situation de crise et d’autres qui n’ont pas perduré même en période de croissance. Je pense qu’il faut se lancer lorsqu’on est prêt.e. Nous avons la chance en France d’être beaucoup aidés et d’avoir de nombreuses solutions sécurisantes. »

On peut en effet imaginer que la demande va reprendre, boostée par les besoins des entreprises :

  • de souplesse et de flexibilité
  • de réduire leurs coûts fixes

En rebattant les cartes, les crises sont aussi sources d’opportunités

Nous savons par ailleurs que les crises peuvent être sources d’opportunités, notamment pour les secteurs, comme les nôtres, qui répondent à des besoins du marché.

Je me suis moi-même lancée comme secrétaire freelance en 2009, après avoir déposé le bilan de ma librairie, suite à la crise de 2008.
Mon activité a été très vite portée par une forte demande d’entrepreneur.es qui hésitaient à embaucher dans le contexte.

D’ailleurs, n’avez-vous pas noté le grand nombre de secrétaires indépendantes qui se sont lancées en 2009 et 2010, soit post-crise 2008, et qui sont encore sur le marché après plus de 10 ans d’activité ⁉️

Au-delà de nos petites entreprises, de très grosses sociétés se sont également lancées dans un contexte de crise, comme Microsoft et Apple, aux États-Unis, ou Criteo, en France…
https://seasonly.fr/blogs/news/les-plus-grosses-entreprises-sont-nees-en-temps-de-crise

Préférez-vous subir ou réagir ?

Pour ma part, je dirais que face à ces temps de crise que nous subissons, nous avons deux manières de réagir :

➡️ Soit nous morfondre, rester au chômage, puis aux minimas sociaux, ou serrez les dents si nous travaillons sur un poste qui ne nous convient plus du tout…

➡️ Soit nous construire un avenir meilleur qui reste (toujours) possible (et quoi qu’on en dise).

« Nous allons traverser une période difficile, mais cela ne doit pas nous empêcher de continuer à nous accomplir professionnellement. »

Disait Magalie dans l’article que je citais plus haut.

6 raisons (au moins) de se lancer en période de crise :

1. La sécurité de l’emploi a volé en éclat

La violence du confinement et de la crise a bien montré qu’on ne peut pas avoir confiance dans cette fameuse « sécurité de l’emploi » à laquelle, personnellement (et pour d’autres raisons), j’ai renoncé il y a bien longtemps.

Pour ma part, dans ce contexte, j’ai été bien heureuse de ne pas dépendre des décisions d’un.e employeur.e

2. Dans le cadre d’un lancement, la crise ne change « quasiment » rien

Dans tous les cas, vous partiriez de zéro.
Il vous faudra du temps pour

  • apprendre à connaître votre marché
  • réfléchir à vos prestations, à vos tarifs
  • à la manière de les vendre

Ce sera beaucoup plus facile pour celles et ceux qui vont se lancer de se positionner dans ce nouveau marché « rétracté » que pour les secrétaires freelances déjà en exercice de se « repositionner » suite à la perte de client.es, au risque d’y perdre des plumes, et surtout de se décourager…

3. Commencer sur un marché petit qui deviendra grand

C’est ce qui explique, selon moi, que ceuz qui se sont lancé.es après la crise de 2008 soient toujours là, et en bonne santé.
Le marché était à bout de souffle quand nous avons commencé. Il a grandi avec nous. Nous avons été porté.es par une demande de plus en plus forte.

C’est comme ça, les crises sont cycliques
Or, c’est quand même plus facile de se lancer sur un marché en expansion que sur un marché saturé !

4. En période de crise, les entreprises changent leur process

Pour faire face au confinement, les entreprises, même les plus rétives, ont dû avoir recours au télétravail.

Alors certes, les conditions n’étaient pas optimales, ne serait-ce que parce les parents devaient garder leurs enfants à la maison, que les personnes étaient peu ou mal équipées…

Tout le monde n’apprécie pas non plus de la même manière de travailler à la maison https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement-bilan-positif-pour-le-teletravail_3929455.html

Néanmoins, nous allons vers une généralisation de ce type de pratique.
https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/psa-fait-du-teletravail-la-regle-pas-lexception-1201054

Si certaines entreprise, souvent pour cause d’un management inapproprié, rechignent encore à autonomiser leur salarié.es, elles voient en revanche d’un bon œil le fait d’externaliser une partie de leurs missions à des freelances rémunéré.es en fonction du travail réalisé.

Cette tendance existait déjà, comme le montre la prolifération des plateformes qui profitent de la situation au détriment des freelances.
Elle va s’accentuer dans le contexte.

À nous, freelances, de défendre notre indépendance, face à cette ubérisation 💪

5. En période de crise, les aides se multiplient pour faire baisser le chômage

Le gouvernement a ouvert la manne financière pour lutter contre les conséquences économiques et sociales de la crise.
Je fais le pari que celui-ci va continuer à soutenir – plus que jamais – la création d’entreprises !

Et puis, rappelons-le, se lancer comme secrétaire freelance demande peu d’investissements.
Pour ma part, après deux ans sans salaire, j’étais en surendettement après mon dépôt de bilan quand je me suis lancée…

6. Enfin, si vous êtes sans emploi, quelle est l’alternative ?

Avec la crise, les faillites risquent de se multiplier dans les mois à venir.
Je me revois encore faire la queue, pas pour acheter un paquet de farine, mais pour faire ma déclaration de cessation de paiement au tribunal de commerce de Paris, en février 2009 😨

Avec les faillites, vont arriver les licenciements, entraînant une contraction du marché de l’emploi et une concurrence accrue aux embauches.

📌 Voilà les 6 raisons qui me sont tout de suite venues à l’esprit pour justifier pourquoi se lancer (et malgré tout) comme secrétaire indépendante pendant la crise…

Si vous en voyez d’autres, merci de les indiquer en commentaire 😊

S’adapter, se préparer, se faire accompagner

Attention, je ne dis pas pour autant que les choses sont gagnées !
Et qu’il sera facile demain, plus qu’hier, de réussir à gagner sa vie comme télésecrétaire.

Se lancer en période de crise va demander de partir sur des bases solides :

  • Une bonne connaissance du marché
  • Une offre claire qui répond aux besoins
  • Une démarche commerciale adaptée

Plus que jamais, il est important de faire les choses bien, de ne pas restée isolée et, si besoin, de se faire accompagner.

Parce que clairement, ça ne va pas être facile !
Il faudra faire preuve d’empathie avec vos client.es, créer de la confiance
Être à l’écoute et réactive aux besoins, travailler beaucoup plus finement votre communication que ce qu’on peut souvent voir actuellement…

Mais nous savons que les besoins seront là. Ils sont déjà là !
Nous savons que les entreprises ne pourront pas se passer de l’aide d’un support, ne serait-ce que pour quelques heures par mois…

À nous d’être à l’écoute de leurs besoins et de nous y adapter, de faire preuve d’agilité sur un marché contracté…

Un mini-programme pour vous poser les bonnes questions avant de vous lancer

J’avais lancé ce mini-programme par email en mai 2018, et il avait rencontré un franc-succès…
Y compris par celles qui finalement, comme Domi, n’étaient pas prêtes à se lancer :

« J’ai apprécié de suivre ce programme qui m’a permis d’ouvrir les yeux.
En effet, questionnaire très bien élaboré car aborde les thèmes importants avec des questions très pertinentes qui poussent à la réflexion.
C’est ainsi que j’ai compris que je n’étais pas prête à devenir secrétaire indépendante. Étant fonctionnaire, encore jeune, je ne peux pas économiquement et statutairement parlant me lancer dans un projet de création d’entreprise. Projet à revoir plutôt en fin de carrière.
Merci à Céline pour l’investissement qu’elle offre et ses retours.
 »

Mais nombreuses sont celles qui se sont finalement lancée, comme Valérie :

« "Madame" Céline mène très bien l’enquête ! Ce jeu de questions/réponses nous oblige à nous poser les vraies questions avant de nous lancer. Céline est présente, réactive et pertinente. Pour ma part, le Pack Installation est un cadeau d’anniversaire et j’ai l’impression que je m’offre une nouvelle vie ! Y a plus qu’à comme on dit ! Allez-y, testez ! »

En tout cas, je les remercie toutes pour leurs commentaires qui me touchent toujours autant et me motive chaque jour à continuer mon travail.

Si vous souhaitez vous lancer, mais que vous hésitez 👉 participez !

📌 Et pensez à compléter cet article en nous disant si, d’après vous, il est judicieux de se lancer (ou pas) comme secrétaire freelance dans le contexte que nous traversons…
Vous n’aurez peut-être pas la même vision que moi 😉

Commentaires
Le vendredi 5 juin 2020 à 09h23

Bonjour,

J’aime lire ces choses positives qui me confortent dans mon choix de me lancer en cette période difficile. Je suis convaincue de la pertinence du secrétariat indépendant.
Les dirigeants de TPE et PME sont obligés de revoir leurs charges à la baisse, la flexibilité que leur apporte le secrétariat à la carte est un argument commercial de taille.
De nouvelles façons de travailler sont nées de ce confinement, je trouve cela positif et intéressant.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le jeudi 4 juin 2020 à 19h26

Voici un article pertinent et rassurant pour les nouvelles (comme moi) sur le marché . Je craignais d être la seule à penser que le moment n etait peut être pas si mal choisi pour se lancer comme secrétaire indépendante. Merci Celine pour cette bouffee d’optimisme face à la crise économique qui nous attend. Il ne reste plus qu’à se mettre au travail !

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le jeudi 4 juin 2020 à 12h30

Le confinement a permis de me faire prendre conscience que de travailler depuis mon domicile n’était pas envisageable, même avec une pièce dédiée, c’est impossible de faire la part des choses. J’ai besoin de sortir de chez moi pour aller travailler. L’autre solution serait d’aller travailler sur un espace de coworking ou dans un local spécifique mais cela augmenterait les charges.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le lundi 8 juin 2020 à 11h09

Bonjour,
L’article de Céline tombe à pic, pour me conforter dans l’idée que notre métier à un bel avenir pour tous ceux qui permettent de travailler en toute indépendance et avec empathie auprès des gens !
Comme vous, j’aime le contacte, regard, touché, échange verbale. Alors être toujours à la maison ( prise de conscience pendant le confinement plus grande), j’ai décidé de me délocaliser de temps en temps ! connexion internet ou pas besoin, je vais dans la nature, je vais à la terrasse d’un café et je préviens le patron que je vais consommer pendant cette heure ou le 3 heures à venir), les lounges, hall d’hôtels aussi sont dépaysant et permettent de découvrir des clients potentiels !!
Voilà ma modeste contribution à se sortir d’un espace parfois réducteur !
Merci et bonne continuation à Vous

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Le jeudi 4 juin 2020 à 08h20

Bonjour Céline,

Super ton article !
Juste un petit mot pour dire que crise ou pas crise, il faut se lancer quand on est prêt.
Je suis convaincue que celle-ci sera un tremplin pour le télétravail ! A nous de nous positionner pour accompagner au mieux les entreprises et faire changer les mentalités !
Ana

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: Répondre à ce message ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Laisser un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre de Croquefeuille en remplissant ce formulaire :

Prénom :
Email *  :
* champ obligatoire.

Les plus lus
Publication
Mots-clefs
Les auteurs